Index du forum Les rubriques Les bulles

Krug - Champagne

Messagepar laurentg » Sam 27 Oct 2007 16:25

Il est à la fois difficile et palpitant de tenter de décrire un tel parcours stratosphérique, tant les vins et les plats sont remarquables (ainsi que les accords). Pour de tels champagnes de gastronomie, complexes, puissants et fins, toujours signés Krug mais différents en fonction de leur origine et de leur millésime, les expressions sont comme attendu immenses, disertes et brillantes, forcément difficiles à circonscrire car changeantes, gigognes (par les effets conjugués de l’aération, de la température, des accords avec les plats, de l’interprétation sensible de chaque commensal). Cela ne peut d’ailleurs que les rendre plus attirantes.
Nonobstant, j’en dresse ici un tableau partiel pour mémoire (éloge de la lenteur) …
Les notes sur 20 ne sont pas homologuées par le Bureau International des Poids et Mesures (elle ne sont données qu’à titre indicatif, comme les descriptions des vins, au demeurant, puisque aussi bien le même voyage répété le lendemain donnerait lieu à un récit aussi enthousiaste mais forcément différent).

Le (fantastique) menu :
- Yaourt de foie gras, escalope de foie, mikado de myrrhe odorante
- Oeuf au plat virtuel, cumin des bois d’ici, lait de coco
- Flûte inversée, pois cassés tièdes, mélisse, citronnelle, humus
- Ravioli velouté, carottes, céleri, truffe noire
- Oeufs de caille au caramel clair, polypode, cornet d'oxalis
- Ostie virtuelle du XXIe siècle, bouillon de poule, sorbet safrané
- Omble chevalier des lacs Alpins, filandre de citronnelle, épicéa
- Crème brûlée à la reine des prés, confiture d'écrevisses
- Darne de homard breton, vin jaune, bonbon d’herbe de maggy (acha)
- Purée de rattes à la truffe noire, pastille de cacao
- Ris de veau poêlé, beignet de pommes génépi
- L’ercheu des fromages de nos talentueux paysans
- L’avalanche de délicatesse de ma fille Carine :
- Cornet au pamplemousse, soufflé renversé aux agrumes, roulé au citron
- Crèmes parfumées

Les vins :
1. Champagne Krug 1988 (magnum) : 19/20+
Le vin, sans surprise encore sur la réserve, dégage des senteurs fines et distinguées,: fruits blancs, fleurs, café, noisette, citron lumineux, orange, beurre. Matière tramée, autoritairement ciselée, normalement très jeune (le millésime et le type de contenant), possédant une ardeur tellement prometteuse. De magnifiques amers accompagnent une très longue finale. Race fruitée, végétale et minérale (comme pour un grand vin de la Côte de Beaune), pureté ; un vin forcément compact, réticent, à attendre mais qui amène déjà un grand plaisir de dégustation.

2. Champagne Krug Grande Cuvée (magnum) : 18,5/20
Robe paraissant plus pâle. Senteurs idéales, complètes : minéral, épices, pain grillé. Bouche épanouie, très nette, très longue, possédant une trame acide infaillible dans un profil tout en douceur harmonieuse. Je note que la force initiale du vin est amadouée par le plat, qui trouve grâce à ce compagnon sa vitesse de croisière.

3. Champagne Krug Collection 1981 (magnum) : 20/20
Robe aux tonalités dorées accentuées. Premier contact pour moi avec un « Collection » de Krug. Je ne suis pas déçu. La carte de saveurs d’une complexité et d’une finesse inouïes annonce en effet la couleur : champignons, truffe (blanche et noire, selon), fruits jaunes très mûrs, miel puissant (châtaignier), café, agrumes (orange, cédrat confit), épices, réglisse, inflexions balsamiques (thym, chartreuse de Tarragone) … On la dira plutôt noblement évoluée que légèrement oxydative (j’en reparlerai sur le 1964). Alors elle se transforme, s’adapte aux mets, se renouvelle dans un tourbillon olfactif envoûtant, imprégnant. On trouve dans cette inventaire changeant des assonances réjouissantes diverses avec les plats (le thym – plus généralement les herbes de montagne - de la farce accompagnant la carotte, la truffe de Seyssel savoureusement croquante, la réglisse sous différentes formes). Le vin, d’une finesse ultime, est prêt à boire mais il vieillira encore très bien.
Note : on reviendra sur la Grande Cuvée pour tenter un accord certainement plus adroit sur la gelée de pomme verte.

4. Champagne Krug Clos du Mesnil 88 (magnum) : 18,5/20
Expression plus incisive, butyrique, « blanche » (la sonate « blanc de blancs » du Clos vs la symphonie des assemblages, mais une sonate d’une grande complexité) : citron, pomme verte, jaune d’œuf, vanille, miel, froment, épices (genièvre : on verra ce bel écho avec la préparation de l’omble chevalier) et même une touche de safran. Le vin semble moins en place, plus tumultueux (du moins initialement car l’aération le clarifiera nettement). Il se déroule puissamment et se marie excellemment avec le poisson dans une harmonie de saveurs citronnées qui paraît finalement si évidente (avec, comme c’est le cas pour d’autres plats, une maîtrise de l’acidité époustouflante) !

5. Champagne Krug Clos du Mesnil 1982 (bouteille) : ED
Nez très mûr, pas trop net. Des notes sensibles de liège corrompent son expression, le vin paraissant plus vieux que son âge. Cette disgracieuseté perdure malheureusement, gâchant des flaveurs sous-jacentes hésitantes de noix, d’orange, de réglisse.

6. Champagne Krug Clos du Mesnil 1982 (bouteille) : 18,5/20
La prestation est heureusement cette fois-ci remarquable. Arômes très bien définis de pomme cuite, de miel de châtaignier, d’ananas rôti, d’épices, de noix (avec un côté spiritueux). Le toucher est remarquable de délicatesse, l’expression dans un registre plus capiteux (mais restant convenablement tranchante pour ce clos). Des notes d’amande (et une belle amertume associée) viennent astucieusement se conjuguer avec celles du plat (Jean-Philippe ayant pris le soin de humer le vin par avance). Un vin plein dans un état de noble apesanteur.

7. Champagne Krug Collection 1964 (magnum) : 20/20
Il fallait bien pouvoir aller au-delà de l’extraordinaire Collection 1981. C’est chose faite avec ce Collection 1964, aussi parfait, aux fragrances vraiment enchanteresses, délivrant un fumet d’une distinction rare : fleurs, pomme verte, tarte tatin, coing, pêche jaune, pêche de vigne, curry, fenugrec, tabac blond, miel, croûte de fromage, thym. Les contours sont impeccables, la cohérence diabolique (l’opulence est parfaitement maîtrisée), le caractère assez inimitable (je signe encore une fois ici pour de discrètes tonalités noblement oxydatives, entièrement au service du caractère du vin, et que personnellement j’adore). L’expression est totalement fondue, vibrante (tension minérale et acide), très savoureuse, avec cette présence évanescente de toute beauté qui signe les plus grands vins (comme pour ceux de la DRC, en particulier, l’oxymore s’impose, avec ici en plus l’effet du temps sur l’intensité de l’effervescence). Ce vin patiné, comme en lévitation, se prolonge interminablement sur une amertume proprement géniale, rehaussée de goûts subtils de réglisse et d’inflexions anisées. Si l’accord est magique sur le plat associant truffe de Seyssel, ratte et cacao, il ne fonctionne curieusement pas sur le ris (pas plus sur les fromages). Ayant constaté la multiplicité des résonances gustatives possibles entre les vins et les plats depuis le début du repas (le vin évoluant pour s’adapter au plat comme par mimétisme, on l’a vu notamment avec le Collection 1981), faut-il y voir ici :
- une défaillance (pardonnable) du vin en terme de malléabilité organoleptique (de plasticité gustative) ?
- une coquetterie du plat pourtant classique (ris de veau piqué de truffe), refusant de s’apparier ?
Voilà un sujet d’investigation complexe à explorer.


(Tentative de) conclusion rapide :
- Le repas est exceptionnel, reflet d’une maestria rare ; les vins également (mais les Collection sont hors norme, célestes).
- Le parcours global est assez inégalable tellement la qualité proposée est de haut niveau (d’autres voyages seront nécessaires, il faudra revenir).
- On ne ressent aucune lassitude sur un tel itinéraire gastronomique (mais on aurait pu imaginer un grand cru de Vosne de derrière les fagots sur le ris de veau).
-Tous ces vins de grande garde possèdent une forme d’évidence de style, des complexions pour autant variées, incroyablement raffinées et sapides.
Dernière édition par laurentg le Lun 29 Oct 2007 17:37, édité 1 fois au total.
laurentg
 

Re: Krug au pinacle (repas chez Marc Veyrat)

Messagepar tacpon » Sam 27 Oct 2007 21:47

Laurent,

Un exemple de ce que tu dois éviter de faire sur ce forum!

La dégustation des grands vins de KRUG est intéressante et a sa place sur ce forum...même si LPV a déjà reçu ce même post et que ce n'est qu'un "copié-collé" de plus...tu aurais pu "enlever" les commentaires sur YQUEM et le replacer dans la bonne rubrique: il y a en effet déjà un sujet sur YQUEM, et ceux qui sont intéressés par les commentaires sur ce vin n'iront pas consulter la rubrique sur KRUG !!!...

A méditer pour tes prochaines interventions!...MERCI!
tacpon
 

Re: Krug au pinacle (repas chez Marc Veyrat)

Messagepar vinosophe » Dim 28 Oct 2007 08:51

KRUG est incontestablement une des très grandes maisons de CHAMPAGNE...je n'ai jamais eu la chance de déguster autant de grands CHAMPAGNE le même jour!...la seule cuvée que j'ai le bonheur de déguster assez souvent est la GRANDE CUVEE NM, de très grande qualité, que je note régulièrement entre 16,50 et 17...

Cr de la dégustation que nous avons faite ensemble à Albi il y a tout juste un an, Laurent!:

" très belle robe jaune dorée, bulles ultra-fines; nez brioché, très complexe; notes de fruits jaunes, d'agrumes, de noisette, la bouche est grasse, harmonieuse, élégante, conserve une belle fraicheur, évolue tout en finesse, et se termine par des notes fruitées, orange, citron, finale presque acidulée que j'avais déjà notée quelques jours avant sur une bouteille apportée par Frédéric B...noté 17."

Je n'ai dégusté qu'une seule fois le "vin de légende" CLOS DU MESNIL: c'était un millésime 1985 (offert par mon épouse!) et que nous avons dégusté avec un bon couple d'amis en septembre 2000: un grand moment émotionnel...très certainement le CHAMPAGNE le plus élégant et le plus complexe jamais dégusté à ce jour!...noté 18,50...

CHRISTOPHE
CHRISTOPHE
vinosophe
 
Messages: 3860
Inscrit le: Ven 19 Oct 2007 22:38
Localisation: BOURG en Gironde

Re: Krug au pinacle (repas chez Marc Veyrat)

Messagepar laurentg » Lun 29 Oct 2007 09:51

Modérateur,

Bien lu ...

Christophe,

La dernière bouteille de Krug bue fut un poil étrange :
Champagne Krug Grande Cuvée : 16,5/17 – 28/9/07
Nouvelle étiquette. Le nez, plutôt évolué et fécond, centralise des odeurs multiples de caractère : noix, cire, pain d’épices, brioche, orange, champignons. En bouche, on trouve une entame tendue, fine, assez puissante, suivie par une finale marquée par pas mal d’acidité (vivacité confinant à de la raideur). Déroulement déroutant, semblant bien plus vieux que son âge (pensé à 1976 ou 1978).
laurentg
 

Re: Krug - Champagne

Messagepar Vincent Ravenne » Dim 18 Nov 2007 00:31

Jean-Pierre est grand amateur de Champagne avec un faible pour la maison Gosset. Son épouse est accro à la bulle fine de champagne. Autant dire que tout est réuni pour prendre du plaisir autour d'une bouteille de

Krug Grande Cuvée

Robe orangée, brillante, faisant penser à de l'or rosé.
La bulle est très fine à l'ouverture et le vin un peu froid.
Il deviendra de plus en plus expressif avec l'aération et le réchauffement
Nez légèrement brioché, légèrement oxydé sur les agrumes et l'écorce d'orange.
En bouche, la bulle est très fine, vivace. Le vin est tendu, plaisant, relativement puissant évoluant sur le pamplemousse avec une touche d'amertume.
A l'aération, des notes de fruits secs (noisette et raisins) apparaissent ainsi que des notes boisées
Belle longueur pour un beau vin
Noté 17
BAREME DE NOTATION 19+ À 20:MYTHIQUE 18+ À 19:EXCEPTIONNEL 17+ À 18:TRÈS GRAND VIN 16+ À 17:GRAND VIN 15+ À 16:TRÈS BON VIN 13+ À 15:BON VIN 11+À 13:MOYEN 10 À 11:FAIBLE <10:DÉFECTUEUX
en dessous de 16, je n'achète pas! il y a si bon ailleurs!
Vincent Ravenne
 
Messages: 8705
Inscrit le: Ven 26 Oct 2007 07:32
Localisation: Entre Béarn et Bigorre

Re: Krug - Champagne

Messagepar JP Nieudan » Lun 19 Nov 2007 16:57

Je plaide plusieurs fois coupable sur ce Krug Grande Cuvée:

Tout d'abord , une fois mis dans son seau j'ai rempli de glace jusqu'en haut du col ( chose que je ne fais jamais ) et du coup la bouteille était trop froide , bien meilleure un peu plus tard ,
en suite et en fin je préfère toujours un Gosset millésimé 96 ( sur cette bouteille en tous cas ...)

Ce vin présente une belle couleur dorée , qui pourrait faire penser à une couleur de pacherenc ou de sauternes , les bulles sont presque invisibles tellement elles sont fines ...
Au nez je retrouve des agrumes ( oranges mais pas que cela , peut-être mandarine ? ) ,du pain d'épices ..
En bouche , vin très agréable , les agrumes sont toujours là , peut-être un peu trop , une petite gêne en finale que je ne sais définir ( mon manque d'objectivité sans doute ) , belle longueur .

jpierre
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8214
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Krug - Champagne

Messagepar Vincent Ravenne » Lun 19 Nov 2007 19:45

jean-Pierre,

Continue à soutenir Gosset 96. C'était un vin que j'avais adoré chez toi, tout en finesse et en élégance.
Je n'ai bu que 2 fois Krug. les deux fois j'ai retrouvé cette pointe oxydative. Est ce typique des vins de la maison?

Fred, toi qui en est l'expert, est ce classique?

Pour le reste, c'est un vin que j'aime pour son coté vineux et le coté grillé prononcé.
J'aime!

Vincent
BAREME DE NOTATION 19+ À 20:MYTHIQUE 18+ À 19:EXCEPTIONNEL 17+ À 18:TRÈS GRAND VIN 16+ À 17:GRAND VIN 15+ À 16:TRÈS BON VIN 13+ À 15:BON VIN 11+À 13:MOYEN 10 À 11:FAIBLE <10:DÉFECTUEUX
en dessous de 16, je n'achète pas! il y a si bon ailleurs!
Vincent Ravenne
 
Messages: 8705
Inscrit le: Ven 26 Oct 2007 07:32
Localisation: Entre Béarn et Bigorre

Re: Krug - Champagne

Messagepar Frédéric B. » Lun 19 Nov 2007 20:13

Vincent,

En fait je ne suis pas vraiment spécialiste de la maison Krug, je n'ai dégusté que 3 fois la Grande Cuvée... et j'aurais du mal à en parler, je n'ai jamais été ébloui, à force d'entendre dire que c'était une autre galaxie, je n'ai pas fait un si grand voyage. J'ai d'ailleurs goûté un GC assez vieux (celui dégusté avec Christophe notamment, en compagnie de Thierry D.), et deux autres plus jeunes (nouvelle étiquette). Sur les deux "récents", je n'ai pas vraiment remarqué de notes oxydatives, mais il m'a surtout manqué la vinosité propre à un Bollinger par exemple. J'attends encore d'être ébahi, ce sera peut-être le cas avec un Vintage...
Barème de notation: 19+ à 20 = Vin mythique / 18+ à 19 = Vin exceptionnel / 17+ à 18 = Grand vin / 16+ à 17 = Excellent vin / 15+ à 16 = Très bon vin / 14+ à 15 = Bon vin / 13+ à 14 = Vin moyen / 11+ à 13 = Vin médiocre / 10 à 11 = Vin très faible
Frédéric B.
 
Messages: 4262
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 20:47
Localisation: Montréal

Re: Krug - Champagne

Messagepar Vincent Ravenne » Mer 21 Nov 2007 00:32

Frédéric,

J'ai maintenant ma réponse...

j'ai dégusté Krug Grande Cuvée sur toute une soirée et j'ai pu le gouter sur 5 flacons différents.
Et bien pas la moindre note oxydative.
Belle vinosité, gras, long, vraiment superbe

Amitiés
BAREME DE NOTATION 19+ À 20:MYTHIQUE 18+ À 19:EXCEPTIONNEL 17+ À 18:TRÈS GRAND VIN 16+ À 17:GRAND VIN 15+ À 16:TRÈS BON VIN 13+ À 15:BON VIN 11+À 13:MOYEN 10 À 11:FAIBLE <10:DÉFECTUEUX
en dessous de 16, je n'achète pas! il y a si bon ailleurs!
Vincent Ravenne
 
Messages: 8705
Inscrit le: Ven 26 Oct 2007 07:32
Localisation: Entre Béarn et Bigorre

Re: Krug - Champagne

Messagepar JP Nieudan » Mer 21 Nov 2007 10:25

Je compatis ... comme tu as du souffrir Vincent .... :(

jpierre
La vérité est dans la bouteille ..( Lao Tseu ) Image
Avatar de l’utilisateur
JP Nieudan
 
Messages: 8214
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 09:23
Localisation: Hautes Pyrénées

Re: Krug - Champagne

Messagepar Vincent Ravenne » Jeu 22 Nov 2007 01:29

Jean-Pierre,

Tu sais que je ne suis pas un grand fan du champagne en général mais que j'ai plaisir à déguster et à découvrir. De plus, quand c'est bon, je le dis et je me rend compte que les grands champagne, c'est bon.
Mon premier Krug à St Emilion m'avait surpris et plu.
Le second chez toi était plus agrume, vif (le froid?) et moins vineux. Grand mais moins bouleversant.

Les bouteilles servies lors de cette dégustations étaient moins froides et plus dans le style de celle servie à St Emilion sans la pointe d'oxydation. On était vraiment sur un chardonnay de Bourgogne.

Un responsable d'une grande maison parlant de sa cuvée supérieure me disait que leur style à eux n'était pas de produire un Puligny Montrachet à bulles. je crois que j'aime bien les Puligny Montrachet :mrgreen:

Donc pour résumer, j'ai pas souffert....mais presque :D
BAREME DE NOTATION 19+ À 20:MYTHIQUE 18+ À 19:EXCEPTIONNEL 17+ À 18:TRÈS GRAND VIN 16+ À 17:GRAND VIN 15+ À 16:TRÈS BON VIN 13+ À 15:BON VIN 11+À 13:MOYEN 10 À 11:FAIBLE <10:DÉFECTUEUX
en dessous de 16, je n'achète pas! il y a si bon ailleurs!
Vincent Ravenne
 
Messages: 8705
Inscrit le: Ven 26 Oct 2007 07:32
Localisation: Entre Béarn et Bigorre

Re: Krug - Champagne

Messagepar Vincent Ravenne » Dim 25 Nov 2007 23:58

Le CR complet du vin dégusté, le meilleur de la soirée

Grande Cuvée
Nez boisé, vanillé sans la moindre trace d’oxydation.
A l’aération, un joli beurré apparait.
Très bel équilibre en bouche. Aurait pu être plus acide.
La matière est là apportant du gras et de la saveur.
Un vin très long et très bon.
Enfin du Krug de haut niveau
Noté 17,5
BAREME DE NOTATION 19+ À 20:MYTHIQUE 18+ À 19:EXCEPTIONNEL 17+ À 18:TRÈS GRAND VIN 16+ À 17:GRAND VIN 15+ À 16:TRÈS BON VIN 13+ À 15:BON VIN 11+À 13:MOYEN 10 À 11:FAIBLE <10:DÉFECTUEUX
en dessous de 16, je n'achète pas! il y a si bon ailleurs!
Vincent Ravenne
 
Messages: 8705
Inscrit le: Ven 26 Oct 2007 07:32
Localisation: Entre Béarn et Bigorre

Re: Krug - Champagne

Messagepar -JU- » Dim 20 Jan 2008 20:20

Krug
Grand Cuvée


Robe paille aux fines bulles
Nez un peu évolué, d’une bonne intensité, élégant et complexe, marqué par des notes de noisette, de beurre et de fruits à chair blanche.
En bouche, le vin se montre très élégant, tout en finesse à la bulle caressante. L’équilibre est là, l’acidité est remarquable et l’expression est dans la continuité du nez... Belle finale d’une longueur très convenable.

Noté 17/20

J’ai préféré ce champagne à notre classique mais remarquable Dom Pérignon. Krug se montre en effet plus original...

Cordialement,
JU
-JU-
 
Messages: 325
Inscrit le: Dim 11 Nov 2007 13:44

Re: Krug - Champagne

Messagepar Vincent Ravenne » Jeu 11 Déc 2008 18:00

Krug 1990

La robe est foncée, apparaissant rose orangée dans la lumière de la salle.
Le nez est d’une complexité folle, mêlant brioche, quelques fruits secs, du miel, de la fleur d’oranger, de l’amande. La bouche est riche, longue, intense, à la fois pure et fraiche. L’ensemble est tendu, minéral, légèrement solaire avec une toute petite pointe oxydative qui participe au plaisir de cette bouteille. L’acidité pour un 90 est surprenante et bienvenue pour tirer ce vin dans sa superbe finale minérale. Grand vin
Noté 18+ à 18,5
BAREME DE NOTATION 19+ À 20:MYTHIQUE 18+ À 19:EXCEPTIONNEL 17+ À 18:TRÈS GRAND VIN 16+ À 17:GRAND VIN 15+ À 16:TRÈS BON VIN 13+ À 15:BON VIN 11+À 13:MOYEN 10 À 11:FAIBLE <10:DÉFECTUEUX
en dessous de 16, je n'achète pas! il y a si bon ailleurs!
Vincent Ravenne
 
Messages: 8705
Inscrit le: Ven 26 Oct 2007 07:32
Localisation: Entre Béarn et Bigorre

Re: Krug - Champagne

Messagepar Winemega-Alain » Lun 20 Avr 2009 09:01

Après le témoignage de Vincent, voici le mien sur ce magnifique millésimé.

Krug 1990

La robe est jaune pâle.
Arômes montrant une palette complexe et particulièrement intense sur des nuances florales, citronnées, légèrement fumées avec une très fine nuance oxydative.
Le toucher en bouche est légèrement acide et parfaitement équilibré par une douceur de fruit enrobant. Belle vibration en finale, racée et élégante.
Simplement superbe..
Alain

Se pencher sur son passé, c'est risquer de tomber dans l'oubli
Avatar de l’utilisateur
Winemega-Alain
 
Messages: 2891
Inscrit le: Jeu 25 Oct 2007 23:30
Localisation: Suisse, entre Genève et Lausanne

Re: Krug - Champagne

Messagepar enzo d'aviolo » Mar 12 Jan 2010 11:11

Champagne Krug 1988
Le nez est complexe sur des arômes de noisette, de prune, de pomme mûre, puis de pralin à l’aération. C’est très pur et d’une grande puissance aromatique.
L’attaque en bouche est tendue sur une bulle fine et incisive qui s’adoucira à l’aération, puis le gras apparaît dès le milieu de bouche conjugué à une ampleur qui ne cessera de croître jusqu’en finale.
Le vin emplit alors la bouche et l’immense finale saline soutenue par des amers salivants sur des notes citronnées apporte une persistance exponentielle à ce vin. Vraiment un très grand champagne comme je les aime. Excellent
Avatar de l’utilisateur
enzo d'aviolo
 
Messages: 538
Inscrit le: Mar 1 Avr 2008 18:52
Localisation: Nîmes

Re: Krug - Champagne

Messagepar Frédéric B. » Mar 12 Jan 2010 19:37

Enzo,

C'est un champagne qui gagne à attendre, selon toi? De quel style ou de quelle maison se rapprocherait-il le plus?
Barème de notation: 19+ à 20 = Vin mythique / 18+ à 19 = Vin exceptionnel / 17+ à 18 = Grand vin / 16+ à 17 = Excellent vin / 15+ à 16 = Très bon vin / 14+ à 15 = Bon vin / 13+ à 14 = Vin moyen / 11+ à 13 = Vin médiocre / 10 à 11 = Vin très faible
Frédéric B.
 
Messages: 4262
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 20:47
Localisation: Montréal

Re: Krug - Champagne

Messagepar enzo d'aviolo » Mer 13 Jan 2010 11:20

Frédéric,

je suis loin d'être un spécialiste en Champagne donc je vais être limité pour te répondre, d'autant que parmi tous les champagne que j'ai bu, je trouve que Krug est à part! mais disons que celui qui s'est rapproché le plus en plaisir dans ce type de champagne très vineux c'est egly-ouriet blanc de noir vieilles vignes.

Ce champagne est encore très jeune, il fait plus jeune que son âge, et d'ailleurs il faut surtout ne pas le boire trop frais et si possible l'ouvrir bien avant (1 heure) tant au départ les bulles sont incisives. Pour c'est avant tout un grand blanc avant d'être un champagne! ;)
Avatar de l’utilisateur
enzo d'aviolo
 
Messages: 538
Inscrit le: Mar 1 Avr 2008 18:52
Localisation: Nîmes

Re: Krug - Champagne

Messagepar Frédéric B. » Mer 13 Jan 2010 11:59

Je suis aussi partisan, sauf champagne vieux, d'ouvrir quelques temps avant...
Le seul 1988 que j'ai bu était un Veuve-Clicquot, il y a déjà quelques années, et il faisait bien son âge.
Barème de notation: 19+ à 20 = Vin mythique / 18+ à 19 = Vin exceptionnel / 17+ à 18 = Grand vin / 16+ à 17 = Excellent vin / 15+ à 16 = Très bon vin / 14+ à 15 = Bon vin / 13+ à 14 = Vin moyen / 11+ à 13 = Vin médiocre / 10 à 11 = Vin très faible
Frédéric B.
 
Messages: 4262
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 20:47
Localisation: Montréal

Re: Krug - Champagne

Messagepar Laurent Saura » Ven 3 Juin 2011 09:52

KRUG-1990

Jamais bu,ce grand Champagne.La teinte vieil or est superbe.Le nez est complexe:miel,amande,orange amère,champignons de carrière,pomme(légère oxydation).La bouche est riche,ample,magnifiée par une belle acidité,bien présente,mais pas du tout dominante,et longue...Superbe vin!Noté 17,5
BAREME DE NOTATION 19+ À 20:VIN MYTHIQUE 18+ À 19:VIN EXCEPTIONNEL 17+ À 18:TRÈS GRAND VIN 16+ À 17:GRAND VIN 15+ À 16:TRÈS BON VIN 13+ À 15:BON VIN 11+À 13:VIN MOYEN 10 À 11:VIN FAIBLE MOINS DE 10:VIN DÉFECTUEUX
Laurent Saura
 
Messages: 4830
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 18:29

Suivant

Retour vers Les bulles

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité