Index du forum Les rubriques Divers

Les inclassables !

Vins nature / vins "vivants"

Messagepar Winemega-Alain » Dim 21 Avr 2024 23:35

Je reviens hier d'une après-midi au salon desalpes 2024 qui réunissait.. "40 vigneron•nes, brasseur•seuses et distillateur•rices vivant•es" à l'Abbaye de Montheron au-dessus de Lausanne (Suisse).
https://www.salondesalpes.ch/
Bien entendu, comme beaucoup d'entre nous, j'avais déjà goûté à quelques vins issus de cette mouvance et cette manifestation était donc pour moi l'occasion de tester ce modèle à plus grand échelle et de comparer ces productions en tentant de comprendre les démarches de leurs géniteurs.

J'arrive vers 14h30 en plein milieu du salon (qui se terminait à 17h). D'emblée ce qui m'étonne, c'est la cohue et la grosse foule qui se presse dans une salle relativement exigue. Pour comparaison, imaginez une salle de la moitié de taille de celle du marché d'Ampuis avec quelque 300 à 400 personnes à l'intérieur! Le bruit et la cohue sont difficilement compatibles avec un minimum de concentration. Mais je me rends compte que là n'est pas la finalité des visiteurs, tous des convaincus qui semblent plus intéressés de joyeusement tailler bavette entre eux, tout en sirotant avec délice un vin "vivant". Une majorité sont de type bobo /hipster (mais tendance populo), casquette ou bonnet de laine vissé sur la tête (il doit bien faire près de 30° à l'intérieur :o ), arborant fièrement des systèmes capillaires particulièrement développés et de longues barbes druidiques fournies. Légèrement à l'écart de l'entrée, plusieurs groupes assis par terre en tailleur, font fraternellement tourner quelques joints..

Voilà pour le décor..

Et les vins, me direz-vous?
Mon goût formaté par 40 années de pratique plus ou moins intensive, a été très chamboulé par la plupart des produits présentés. Mes sens ont été mis à rude épreuve et ce fut, je l'avoue, une expérience particulièrement déroutante pour moi.

Mais avant de rentrer plus avant dans le détail, j'aurais aimé entendre et lire vos propres expériences en matière de vins "vivants"..
:good: :notgood: ;)
Alain

Se pencher sur son passé, c'est risquer de tomber dans l'oubli
Avatar de l’utilisateur
Winemega-Alain
 
Messages: 3070
Inscrit le: Ven 26 Oct 2007 00:30
Localisation: Suisse, entre Genève et Lausanne

Re: Vins nature / vins "vivants"

Messagepar vinosophe » Lun 22 Avr 2024 10:19

Bonjour

Comme Alain j’avoue ne pas trop comprendre l’intérêt ( du moins qualitatif!) de ces vins dits «  nature » qui sont hélas très difficiles à parfaitement «  maîtriser » et cela par l’immense majorité des producteurs de ces vins devenus très «  tendance » …

Certes j’ai bu parfois de bons vins issus de dette «  mode » mais cela reste rare ….
Il faut bien savoir aussi que 95% des buveurs ( c’est le bon terme je pense) de VINS ne vont pas percevoir les défauts hélas quasi permanents de ces vins et que certains vont même trouver «  original » et sympa le fait qu’ils pétillent légèrement , qu’ils dégagent de l’acétate et j’en passe… :o

Mais le terme «  nature » ou encore mieux «  vivant » semble rassurer le type de population qu’Alain décrit si bien…mdr!

Bonne idée d’avoir placé ce débat dans la rubrique «  Divers » cela me semble très adapté !

Note…de même je ne comprends toujours pas l’intérêt de vinifier des vins blancs comme des vins rouges…je veux parler des vins «  ORANGE » bien sûr …retour à une vieille tradition de certains pays viticoles !!!? Hum….

Cordialement
CHRISTOPHE
vinosophe
 
Messages: 5775
Inscrit le: Ven 19 Oct 2007 23:38
Localisation: BOURG en Gironde

Re: Vins nature / vins "vivants"

Messagepar Greg V » Lun 22 Avr 2024 14:31

Après avoir fait récemment 3 ou 4 salons professionnels tendance nature, je dois dire que je vois très bien la faune décrite par Alain. Etant normalement accoutré, j'ai eu l'impression d'être un paria et - c'est le pire - de n'être pas pris au sérieux car je n'étais pas déguisé.

Finalement ce qui me dérange le plus dans la mouvance, c'est tout ce qui l'entoure et ce public que je trouve un peu grotesque (vu quelqu'un en combinaison de ski + mocassin à gland et bonnet péruvien).

Quant à la production nature, il y a de tout : du complètement raté au "bien plus intéressant" que le vin standardisé, selon moi. Tout est question de maîtrise et, actuellement, après des années d'essais, il y a quand même pas mal de vignerons qui sortent des trucs stables et plein de personnalité.


Je partage Ă©galement l'avis selon lequel le vin orange, ce n'est pas une obligation :D
Pour bien vieillir il faut ingurgiter 5 vins et fromages par jour
Avatar de l’utilisateur
Greg V
 
Messages: 4224
Inscrit le: Sam 31 DĂ©c 2011 00:08

Re: Vins nature / vins "vivants"

Messagepar Winemega-Alain » Mar 23 Avr 2024 16:53

Merci de ces premiers retours qui s'alignent parfaitement sur mes propres sensations..
Comme le souligne Greg, j'ai aussi ressenti cette impression quasi sectaire d'une mouvance de convertis. C'est assez troublant dans un tel contexte, je dois dire.. :shock:

Présence sur le salon de quelques références (suisses) par alleurs indiscutables telles que le Domaine de la Colombe, Henri Cruchon, ou des valaisans Marie-Thérèse Chappaz, Magliocco ou Abbet. Bien que tous ces vignerons soient indiscutablement en maitrise totale de leur sujet et ce depuis fort longtemps, ils se sont lancés - par effet de mode? par envie ou conviction? - avec quelques références de leur catalogue sur ce crénau (essentiellement avec des cuvées de chasselas, pinot gris ou gewurz.). Seul Abbet est parti sur de la Syrah nature. Je note cependant que leurs stands sont parmi les moins fréquentés du salon..! :?

Chez ces producteurs "classiques", beaucoup de leurs vins blancs présentent certes des arômes fruités et floraux. Je suis par contre (beaucoup) moins convaincu de leurs structures en bouche, soit à cause d'une acidité trop marquée ou par des résidus de notes fermentaires. Chez Abbet, je reconnais volontiers que sa syrah 2019 est superbe, à dominante de fruits noirs, de poivre avec une bouche portée par des tannins croquants. Curieusement, la même cuvée Syrah 2021 présente un nez de réduction avec des notes animales ainsi qu'une texture difficile à cerner.. du moins à ce stade.

Pris d'assaut par une foule compacte de passionnés, le stand de Allante & Boulanger avec la présence de Mathieu Allante, représente visiblement le "clou" du salon. Leur domaine compte environ 3 hectares de cépages jurassiens: Savagnin, Chardonnay, Petit Béclan, Poulsard, Gamay et Pinot. J'arrive péniblement à me frayer un chemin pour goûter trois de leurs vins (j'ai renoncé à en goûter davantage dans cette cohue). La cuvée en Petit Béclan (blanc) est plutôt sympa, nez d'agrumes et de bonbon anglais, mais relativement peu persistant. Le chardonnay est totalement atypique - je mets au défi quiconque à l'aveugle de trouver le cépage, sec comme une trique, pas de gras, une minéralité presque assèchante.. c'est très déroutant pour moi. Par contre son poulsard est véritablement excellent, profond, expressif avec une touche de rusticité propre à ce cépage rouge jurassien.
En rentrant, je fais encore quelques recherches sur Internet et les bras m'en tombent lorsque je vois que ces "sympathiques" cuvées de Allante & Boulanger sont vendues (par certains cavistes spécialisés) entre 100 et.. 300€ !!! Une petite idée sur iDealwine - https://www.idealwine.com/fr/domaine/81 ... langer.jsp

J'ai également visité quelques autres stands (que je mentionnerai pas ici.. par charité). Chez certains, on oscille entre le juste supportable et l'immonde (selon mes critères..). Certains vins présentent des arômes dominants de solvant, de bret ou d'alumette frottée, voire de litière de chat.. Lorsque j'évoque ces odeurs (déviantes à mes yeux) aux producteurs, ils me répondent invariablement que ça vient du terroir.. ou du cépage. Je peine à être totalement convaincu.. :roll:

La plupart des vins goûtés présentent des nez dominés par l'acide acétique, problème qui arrive généralement lorsque la fermentation malolactique débute pendant la fermentation alcoolique... Beaucoup sont fortement levurés, sans parler de ceux dont la fermentation est repartie en bouteille. Je rapporte encore le propos d'un producteur me servant un verre de Gamay dont "le pétillant met superbement en valeur les caractéristiques du millésime 2021.."! :drunk:

Quant aux vins macérés qui prennent parfois une couleur orangée, certains sont assez sympa avec une belle vivacité du fruit en bouche. D'autres sont indéfinissables, grand mélange de genres dont je peine à dresser un quelconque profil. En passant, un producteur m'explique sa recette: ".. pressurage de pinot noir, puis en cuve, ajout de grappes entières de pinot gris pour une macération de 3 semaines avant de presser le tout. Dès la fermentation alcoolique terminée, mise en bouteille" et vogue le navire! Chez un autre producteur où je m'étonnais de l'acidité clairement excessive dans le verre, il me répond que c'est parcequ'il élève son sauvignon en gardant les lies (déchets issus de la fermentation) pendant plusieurs mois en cuve, sans soutirage.

Bref.. tout ça me fait joyeusement penser à un mélange entre le petit chimiste et l'apprenti-sorcier. Mais il y a clairement un public pour ça!
Alain

Se pencher sur son passé, c'est risquer de tomber dans l'oubli
Avatar de l’utilisateur
Winemega-Alain
 
Messages: 3070
Inscrit le: Ven 26 Oct 2007 00:30
Localisation: Suisse, entre Genève et Lausanne


Retour vers Divers

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 2 invités