Index du forum Les rubriques Divers

Les inclassables !

Grands vins et cépages rares-oubliés-anciens-méconnus

Messagepar Sebastien » Jeu 13 Nov 2014 14:54

Bonjour,

Ma femme aimant beaucoup le Mauzac sec de la Sorga, j'ai voulu lui offrir celui de Plageoles. Puis esprit digressant, je me suis dit qu'il serait amusant de recenser les bons, tr√®s bons, les grands vins issus de c√©pages peu d√©gust√©s, peu connus. Ceux-l√† m√™me qui √† l'aveugle peuvent vous faire partir sur vos r√©f√©rences de "confort" ( Chardonnay de Beaune, Riesling Alsacien/RFA, Pinot noir C√īte de Nuit, Grenache sud rhodanien...), et ces r√©f√©rences sont peu nombreuses en d√©finitive.

Evidemment, on risque de pinailler sur le c√īt√© "m√©connu-rare" de certains c√©pages, tout est relatif certes, mais je demanderai √† Monsieur Plageaoles de ne pas r√©pondre qu'il boit 90% de mauzac et que de fait ce c√©page est l'√©gal du chenin sur la sc√®ne nationale.

:tchin:
Sebastien
 
Messages: 3198
Inscrit le: Ven 20 Avr 2012 13:46

Re: Grands vins et cépages rares-oubliés-anciens-méconnus

Messagepar Greg V » Jeu 13 Nov 2014 15:49

Ce n'est pas un c√©page rare (loin de l√†) mais il est rare qu'il soit √† l'origine de grandes bouteilles : je conseille fortement les B√©guines de J√©r√īme Pr√©vost en 100% meunier. C'est superbe.
Pour bien vieillir il faut ingurgiter 5 vins et fromages par jour
Avatar de l’utilisateur
Greg V
 
Messages: 3601
Inscrit le: Ven 30 Déc 2011 23:08

Re: Grands vins et cépages rares-oubliés-anciens-méconnus

Messagepar Didier » Ven 14 Nov 2014 00:14

Belle idée de lancer ce sujet. A vos plumes. :good:
Préservons la biodiversité. ;)
Didier

"Si tu veux conna√ģtre quelqu'un n'√©coute pas ce qu'il te dit mais regarde ce qu'il fait" Dalai Lama
Avatar de l’utilisateur
Didier
 
Messages: 4864
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 14:10

Re: Grands vins et cépages rares-oubliés-anciens-méconnus

Messagepar Fr√©d√©ric B. » Ven 14 Nov 2014 01:00

Je vais pour une fois faire un peu de provocation, mais tout comme les légumes rares ou "oubliés", il y a sans doute une bonne raison à ce que certains cépages soient moins cultivés, et/ou moins bus...!
Ce qui ne veut pas dire qu'ils soient mauvais, et qu'il ne faille pas les cultiver. Je prends pour exemple le Fer Servadou, que je connais car il est cultivé dans la région d'origine de ma belle-famille. J'ai bu de bons vins avec ce cépage... jamais de grands!
Il y en a certainement qui donnent de bons, voire très bons vins. Mais de grands, j'en doute...
Barème de notation: 19+ à 20 = Vin mythique / 18+ à 19 = Vin exceptionnel / 17+ à 18 = Grand vin / 16+ à 17 = Excellent vin / 15+ à 16 = Très bon vin / 14+ à 15 = Bon vin / 13+ à 14 = Vin moyen / 11+ à 13 = Vin médiocre / 10 à 11 = Vin très faible
Frédéric B.
 
Messages: 4282
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 20:47
Localisation: Montréal

Re: Grands vins et cépages rares-oubliés-anciens-méconnus

Messagepar Bebert » Ven 14 Nov 2014 09:17

Avatar de l’utilisateur
Bebert
 
Messages: 262
Inscrit le: Ven 3 Oct 2008 10:36
Localisation: Saint-Germain de Salles

Re: Grands vins et cépages rares-oubliés-anciens-méconnus

Messagepar Sebastien » Ven 14 Nov 2014 16:00

Merci Bebert pour ce lien. Très intéressant.

il y a sans doute une bonne raison à ce que certains cépages soient moins cultivés, et/ou moins bus...!


Tu auras beaucoup de réponses ( politique, chimique, phylloxérique, mode etc ) en regardant la vidéo ci-dessus.

Tu sais Fred ( l√† √ßa devient m√©chamment solennel), en tant que jeune amateur dont la passion et la consommation d'alcool √† commenc√© il y a une dizaine d'ann√©es, sans les anciens pour m'en parler,en partant de rien ( quoi? je suis arriv√© √† rien? merci Fred), j'ai parfois le sentiment d'√™tre un peu mon propre objet d'une consommation ambiante convenue, presque l√©gitim√©e par d'obscures raisons. Suis-je devenu un p√®lerin du vieux c√©page √† la prononciation si difficile pour autant? Non je pr√©f√®re rester confortablement avec ma syrah du rh√īne ou mon merlot de droite en sortant la t√™te de temps √† autre pour d√©guster avec plaisir ce Ribeyrenc de Navarre qui ne vaut pas 17 rvf mais un bon 15 bde de plaisir. Mais je culpabilise!!!!! :)

Je viens d'acheter, un guide des c√©pages, plut√īt pas mal et complet. 100 c√©pages. Quand on sait qu'il y a 6000 c√©pages en Europe, on peut se demander si certains ne seraient pas aussi qualitatifs que les quelques stars que nous buvons avec plaisir r√©guli√®rement.

J'e vous encourage à visionner cette vidéo qui dure 1h et on en reparle. On y apprend entre autre que le Persan est un cépage d'avenir tant ces caractéristiques sont qualitatives...quand bien travaillé. Ou que la Verdesse en blanc, descendant du savagnin, pourra faire de grands vins tendus et aromatiques pour amateurs.

Voici un premier Cr du Persan de Nicolas Gonin d' Ibb.contact sur le forum d'√† c√īt√©:
http://lapassionduvin.com/phorum/read.php?14,493209,892821#msg-892821
Sebastien
 
Messages: 3198
Inscrit le: Ven 20 Avr 2012 13:46

Re: Grands vins et cépages rares-oubliés-anciens-méconnus

Messagepar Greg V » Ven 14 Nov 2014 17:59

Non mais clairement je pense aussi que si certains cépages sont oubliés c'est soit qu'ils ne sont pas qualitatifs, soit qu'ils sont moins productifs ou plus difficiles à produire.

Avec Julien on avait fait une dégustation des cuvées à base de cépages anciens de la Champagne, on ne peut pas dire qu'on se soit éclatés :

http://www.julienzika.com/magazine/002/index.html#/22/
Pour bien vieillir il faut ingurgiter 5 vins et fromages par jour
Avatar de l’utilisateur
Greg V
 
Messages: 3601
Inscrit le: Ven 30 Déc 2011 23:08

Re: Grands vins et cépages rares-oubliés-anciens-méconnus

Messagepar Sebastien » Ven 14 Nov 2014 22:44

Toi Greg, je sens que tu n'as pas visionné le lien :)
Sebastien
 
Messages: 3198
Inscrit le: Ven 20 Avr 2012 13:46

Re: Grands vins et cépages rares-oubliés-anciens-méconnus

Messagepar vinosophe » Sam 15 Nov 2014 09:27

Bonjour

Un exemple de CEPAGE de piètre qualité qui peut produire des vins exceptionnels: le VIDAL !!! :)

Ce cepage, hybride de l'ugniblanc, importe de France, produit sans doute dans l'Ontario, les plus grands vins de glace du monde !!! ;) et ce n'est pas Frédéric qui me contredira !!!? ;)

Il y a des essais de production de vins blancs secs avec ce CEPAGE...hélas sans résultat probant ;)

Seul l'icewine a su transcender ce cépage :notgood:
CHRISTOPHE
vinosophe
 
Messages: 3880
Inscrit le: Ven 19 Oct 2007 22:38
Localisation: BOURG en Gironde

Re: Grands vins et cépages rares-oubliés-anciens-méconnus

Messagepar Sebastien » Sam 15 Nov 2014 10:14

On peut citer l'aligoté d'Auvenay également dans la rubrique piètre cépage valorisé. Mais on sort du sujet sans que cela ne me dérange d'ailleurs ;)
Sebastien
 
Messages: 3198
Inscrit le: Ven 20 Avr 2012 13:46

Re: Grands vins et cépages rares-oubliés-anciens-méconnus

Messagepar Vincent Ravenne » Sam 15 Nov 2014 11:38

IL y a un truc qui me dérange dans notre société d’aujourd’hui, c'est ce besoin que ressentent certains de penser qu'ils sont infiniment mieux que tous les quidams qui les entourent ou les générations qui les ont précédé.
OK les dérives économiques que nous voyons aujourd’hui avec la globalisation, mondialisation et autres "isation" en tout genre amènent parfois le quidam producteur à penser plus pognon que plaisir.
J'ai regardé la cible de ce lien avec intérêt, ouverture et parfois ennui... je ne doute pas de la passion de ces messieurs mais leur capacité à communiquer est vraiment limite. le même texte avec un mec sachant partager son enthousiasme avec passion, humour, entrain aurait un effet tout autre!
OK il y a eu des erreurs à certains moment lors de la mise en place des appellations, après le phylloxera, etc... mais le but de produire reste
- de se faire plaisir
- d'en vivre et donc de faire quelque chose de vendable
- passe-t-on de 35000ha à 600ha sur une région par accident?

Tous les consommateurs ne sont pas nuls...
Certains c√©pages sans √™tre inint√©ressants n'en sont pas moins plus difficiles, moins qualitatifs, moins expressifs, plus fragiles, plus sujets √† maladie et ont pouss√©s les anciens √† les mettre de cot√©! Faut il le regretter? Je n'en suis pas s√Ľr!
Le mauvais cépage au mauvais endroit ou au mauvais moment, ça existe aussi!

Quand le gars du coteau du Gier parle de leur souhait de faire quelque chose pour se différencier des coteaux du lyonnais ou du Beaujolais, il ne cherche pas à faire le meilleur, il cherche un axe de communication autour de son travail! c'est respectable mais pas notre problème ni l'objet de notre forum

Je ne milite pour aucune cause
Je ne porte aucun drapeau
Si je le devais, je serais sans doute plus enclin √† brandir une banni√®re du style, "l'excellence prime", "bio" ou du style "slow food" que celui des "c√©pages oubli√©s" ou pire encore cette approche bobo que sont les "vins natures" o√Ļ √† cot√© de p√©pites, nombres de vins d√©fectueux √©l√®vent leur lacunes et leurs manques comme des qualit√©s premi√®res! le bon, le franc, l‚Äôhonn√™te, le sain doivent √† mon sens √™tre appr√©ci√©s avant le c√©page ou la technique!
je ne reproche à personne d'aller voir ce qu'il y a derrière chaque bannière, ni même d'embrasser une cause mais l'objet du forum est de parler de ce qu'il y a dans les verre en se rappelant que nous ne sommes que des amateurs parfois instrumentalisés!

quand je lis
Je viens d'acheter, un guide des c√©pages, plut√īt pas mal et complet. 100 c√©pages. Quand on sait qu'il y a 6000 c√©pages en Europe, on peut se demander si certains ne seraient pas aussi qualitatifs que les quelques stars que nous buvons avec plaisir r√©guli√®rement.

J'e vous encourage à visionner cette vidéo qui dure 1h et on en reparle. On y apprend entre autre que le Persan est un cépage d'avenir tant ces caractéristiques sont qualitatives...quand bien travaillé. Ou que la Verdesse en blanc, descendant du savagnin, pourra faire de grands vins tendus et aromatiques pour amateurs.

et bien, ce n'est pas notre qu√™te, pas notre objet! on est l√† pour parler de ce qu'il y a dans les bouteilles et de laisser aux vignerons le choix de travailler ce qu'ils veulent, ce que l'on sait travailler et o√Ļ on sait le travailler plut√īt que d'inciter √† lancer des produits marketing √† objets oenologiques et √† communiquer dessus.
Nous, on boit, on achète le produit fini et on dit ce qu'on en pense là être est l'objet de notre forum
BAREME DE NOTATION 19+ √Ä 20:MYTHIQUE 18+ √Ä 19:EXCEPTIONNEL 17+ √Ä 18:TR√ąS GRAND VIN 16+ √Ä 17:GRAND VIN 15+ √Ä 16:TR√ąS BON VIN 13+ √Ä 15:BON VIN 11+√Ä 13:MOYEN 10 √Ä 11:FAIBLE <10:D√ČFECTUEUX
en dessous de 16, je n'achète pas! il y a si bon ailleurs!
Vincent Ravenne
 
Messages: 8706
Inscrit le: Ven 26 Oct 2007 07:32
Localisation: Entre Béarn et Bigorre

Re: Grands vins et cépages rares-oubliés-anciens-méconnus

Messagepar Sebastien » Sam 15 Nov 2014 12:00

(...)on est l√† pour parler de ce qu'il y a dans les bouteilles et de laisser aux vignerons le choix de travailler ce qu'ils veulent, ce que l'on sait travailler et o√Ļ on sait le travailler (...)Nous, on boit, on ach√®te le produit fini et on dit ce qu'on en pense l√† √™tre est l'objet de notre forum.


:shock: Je me sens mal, j'ai la tête qui tourne. :tubois: ...tu n'y crois pas à ce que tu viens d'écrire Vincent quand même, tu le regrettes déjà non?

Pour le reste j'ai envie de rebondir comme un petit chamois sur chaque phrase :)
Sebastien
 
Messages: 3198
Inscrit le: Ven 20 Avr 2012 13:46

Re: Grands vins et cépages rares-oubliés-anciens-méconnus

Messagepar Greg V » Sam 15 Nov 2014 14:14

Vincent Ravenne a écrit:IL y a un truc qui me dérange dans notre société d’aujourd’hui, c'est ce besoin que ressentent certains de penser qu'ils sont infiniment mieux que tous les quidams qui les entourent ou les générations qui les ont précédé.


Le c'était mieux avant a toujours existé. Par contre ce qui est nouveau c'est la société des "experts" : ceux qui s'érigent au dessus des autres avec ce titre non réglementé et le pire, c'est que ça impressionne toujours.

Tous les consommateurs ne sont pas nuls...
Certains c√©pages sans √™tre inint√©ressants n'en sont pas moins plus difficiles, moins qualitatifs, moins expressifs, plus fragiles, plus sujets √† maladie et ont pouss√©s les anciens √† les mettre de cot√©! Faut il le regretter? Je n'en suis pas s√Ľr!
Le mauvais cépage au mauvais endroit ou au mauvais moment, ça existe aussi!


Je suis d'accord et si les choix humains ou les conditions naturelles font que certains cépages sont oubliés, ce n'est pas un hasard. Le retour aux cépages oubliés me semble dans la plupart des cas être soit guidé par un intérêt culturel (ce qui est bien), soit par un objectif purement marketing (ce qui me fait doucement rigoler).

Quand le gars du coteau du Gier parle de leur souhait de faire quelque chose pour se différencier des coteaux du lyonnais ou du Beaujolais, il ne cherche pas à faire le meilleur, il cherche un axe de communication autour de son travail! c'est respectable mais pas notre problème ni l'objet de notre forum

Je ne milite pour aucune cause
Je ne porte aucun drapeau
Si je le devais, je serais sans doute plus enclin √† brandir une banni√®re du style, "l'excellence prime", "bio" ou du style "slow food" que celui des "c√©pages oubli√©s" ou pire encore cette approche bobo que sont les "vins natures" o√Ļ √† cot√© de p√©pites, nombres de vins d√©fectueux √©l√®vent leur lacunes et leurs manques comme des qualit√©s premi√®res! le bon, le franc, l‚Äôhonn√™te, le sain doivent √† mon sens √™tre appr√©ci√©s avant le c√©page ou la technique!
je ne reproche à personne d'aller voir ce qu'il y a derrière chaque bannière, ni même d'embrasser une cause mais l'objet du forum est de parler de ce qu'il y a dans les verre en se rappelant que nous ne sommes que des amateurs parfois instrumentalisés!


Alors à partir de là je ne te comprends plus. Le gars du coteau du Gier parle pour lui et pas au nom de BDE :?
Pour bien vieillir il faut ingurgiter 5 vins et fromages par jour
Avatar de l’utilisateur
Greg V
 
Messages: 3601
Inscrit le: Ven 30 Déc 2011 23:08

Re: Grands vins et cépages rares-oubliés-anciens-méconnus

Messagepar Sebastien » Sam 15 Nov 2014 15:27

IL y a un truc qui me dérange dans notre société d’aujourd’hui, c'est ce besoin que ressentent certains de penser qu'ils sont infiniment mieux que tous les quidams qui les entourent ou les générations qui les ont précédé.
OK les dérives économiques que nous voyons aujourd’hui avec la globalisation, mondialisation et autres "isation" en tout genre amènent parfois le quidam producteur à penser plus pognon que plaisir.


Ca me fait penser au bouquin que je lis actuellement, destiné aux enfants et plus grands. " Liberté, Egalité, Chocolat" d'Alex Shearer. Le "Parti Qui Vous Veut du Bien" a gagné les élections et interdit le chocolat et tous les mets à base de sucre. La jeunesse PQVVB fait leur B.A. chaque jour, comme obliger les vieilles dames à traverser la route en leur tenant la main, même si elles ne veulent pas traverser. Comme si je forçais Fred à changer de trottoir parce que c'est bien!! Aparté culturelle qui serait Bon d'acheter à vos enfants Pour Leur Bien :mrgreen: .

Mais concernant Nicolas Gonin, puisqu'il s'agit de lui dont tu parles, je ne vois pas ce qui te fait dire qu'il sait mieux k'tout l'monde. Il explique qu'il y a eu plusieurs causes à la disparition de cépages.
- Oui les moins qualitatifs ont disparu ( ce qui ne veut pas dire que les plus qualitatifs ont tous été sauvegardé )
- le Phylloxera a nécessité de replanter et fatalement, la dimension économique a souvent pris le pas sur la qualité ( pas toujours mais peut être parfois ou souvent), on a replanté des cépages " à la mode"..en "limite de maturité méridionale", sans trop d'acidité, moins sensible aux maladies effectivement ( donc moins de temps dans les vignes à bichonner, à anticiper, prévoir, trouver des solutions ).
- l'avènement du désherbant a flingué nombres de cépages fragiles ( fragile n'est pas synonyme de faible qualité ).

Voilà ce qu'il dit en substance tout en précisant que les cépages à la mode actuellement sont très qualitatifs, mais que d'autres peuvent l'être aussi, si bien choisi, planté au bon endroit, travaillé comme il se doit...

J'ai regardé la cible de ce lien avec intérêt, ouverture et parfois ennui... je ne doute pas de la passion de ces messieurs mais leur capacité à communiquer est vraiment limite. le même texte avec un mec sachant partager son enthousiasme avec passion, humour, entrain aurait un effet tout autre!


Là Vincent tu fais l'apologie de ce que tu combats dans ton message. Tu fais primer la forme au fond. Evidemment qu'on est pas en présence d'orateurs de la trempe de Mélanchon, mais c'est bien secondaire, sauf si tu as manqué de café et que ta tête tombe et re tombe sur maman à chaque nouvelle phrase...

OK il y a eu des erreurs à certains moment lors de la mise en place des appellations, après le phylloxera, etc... mais le but de produire reste
- de se faire plaisir
- d'en vivre et donc de faire quelque chose de vendable
- passe-t-on de 35000ha à 600ha sur une région par accident?


Non pas par accident, mais pas par √©vidence qualitative ou non qualitative. Ce qui signifie qu'on peut donner sa chance √† un vigneron qui pense que tel ou tel c√©page plant√© √† un endroit bien pr√©cis pourrait donner sinon un grand vin au moins un vin de grande qualit√©...Cf. Le Persan, que je suis curieux de go√Ľter...Et comme tu le dis, s'il y a eu des erreurs, elles ont pu √™tre la cause d'une ostracisation de c√©pages tr√®s int√©ressants.

Tous les consommateurs ne sont pas nuls...
Certains c√©pages sans √™tre inint√©ressants n'en sont pas moins plus difficiles, moins qualitatifs, moins expressifs, plus fragiles, plus sujets √† maladie et ont pouss√©s les anciens √† les mettre de cot√©! Faut il le regretter? Je n'en suis pas s√Ľr!
Le mauvais cépage au mauvais endroit ou au mauvais moment, ça existe aussi!


Les anciens ont pu mettre des c√©pages de c√īt√© par choix, par d√©faut, par obligation, par regret, par sp√©culation, par m√©connaissance, par lassitude physique, par tellement de choses. Reste que si le mauvais c√©page au mauvais endroit, au mauvais moment existe; le superbe c√©page au bon endroit √† trouver ou retrouver, au moment opportun ( l√©gislation etc) doit aussi exister.

Quand le gars du coteau du Gier parle de leur souhait de faire quelque chose pour se différencier des coteaux du lyonnais ou du Beaujolais, il ne cherche pas à faire le meilleur, il cherche un axe de communication autour de son travail! c'est respectable mais pas notre problème ni l'objet de notre forum


Bien là tu fais un procès d'intention. Qu'il veuille se différencier ( trouver une identité a été le terme employé ) peut s'apparenter à un positionnement marketing mais en aucun cas cela signifie qu'il ne désire pas faire au plus qualitatif. Tout comme Nicolas Gonin, il parle de son Persan mais à une gamme variée de cépages plus "classiques".

Je ne milite pour aucune cause
Je ne porte aucun drapeau
Si je le devais, je serais sans doute plus enclin √† brandir une banni√®re du style, "l'excellence prime", "bio" ou du style "slow food" que celui des "c√©pages oubli√©s" ou pire encore cette approche bobo que sont les "vins natures" o√Ļ √† cot√© de p√©pites, nombres de vins d√©fectueux √©l√®vent leur lacunes et leurs manques comme des qualit√©s premi√®res! le bon, le franc, l‚Äôhonn√™te, le sain doivent √† mon sens √™tre appr√©ci√©s avant le c√©page ou la technique!


Non mais on va une fois pour toute trancher sur ce sujet. Quelque soit le label, le type de méthode, il y a des vignerons honnêtes, malhonnêtes, bons, pas bons, chers pas chers etc. Le Bobo nature qui fait un blanc flingué à peine mis en bouteille à 25 euros ne représente pas le "Vin Nature". Il ne représente que lui-meme et fait du tort ou du bien à sa filière de conviction. Que la cuvée " doigt de pieds nature" soit plus sensible que la cuvée "Monsanto", on est d'accord.

Maintenant, je n'ai pas senti dans ce lien, un simple axe de communication, destiné à se démarquer, embobiner le téléspectateur naif prêt à manger du cépage tout pourri pourvu que son égo d' "amateur pas comme les autres" soit valorisé. J'ai plus le sentiment d'un vigneron, qui essaye de vivre certes, mais aussi passionné, ayant une vrai connaissance des cépages et dans lesquels il a envie de piocher quelques pépites sous exploitées ( injustement par les aléas de l'histoire)...sans certitudes puisque remis à jour récemment.

Enfin, on a le droit, Vincent, d'esp√©rer go√Ľter √† de grands vins issus de c√©pages mis sur la touche...et d'en parler sur ce forum. Puisque si on en parle pas, on aura pas ( moins ) l'occasion d'en go√Ľter et d'en retranscrire la robe-nez-bouche. Et c'est bien l√† l'essentiel, je te rejoins, go√Ľter le vin et en juger de son plaisir et qualit√© avec nos petits ou grands moyens.

:tchin:
Sebastien
 
Messages: 3198
Inscrit le: Ven 20 Avr 2012 13:46

Re: Grands vins et cépages rares-oubliés-anciens-méconnus

Messagepar Vincent Ravenne » Sam 15 Nov 2014 16:36

Sebastien a écrit:Mais concernant Nicolas Gonin, puisqu'il s'agit de lui dont tu parles, je ne vois pas ce qui te fait dire qu'il sait mieux k'tout l'monde. Il explique qu'il y a eu plusieurs causes à la disparition de cépages.


Tu fait fausse route, je ne pensais pas √† une personne en particulier mais √† une situation plus globale o√Ļ il est de bon ton de critiquer l'ordre √©tabli et de remettre en cause ce qu'ont fait les plus anciens.. ce doit √™tre l'age qui me gagne ;)



L√† Vincent tu fais l'apologie de ce que tu combats dans ton message. Tu fais primer la forme au fond. √Čvidemment qu'on est pas en pr√©sence d'orateurs de la trempe de M√©lanchon, mais c'est bien secondaire, sauf si tu as manqu√© de caf√© et que ta t√™te tombe et re tombe sur maman √† chaque nouvelle phrase...

C'est qui Melanchon :?:

Quand on a réellement un message à faire passer, on soigne autant la forme que le fond
Là, ça faisait bricolo et bricolette viennent nous parler à la télé et j'ai du mal!
Il est des jobs (et je comprends que ce n'est pas le leur) o√Ļ l'on doit tr√®s r√©guli√®rement se mettre devant un parterre de gens qui viennent pour √©couter, √©valuer, entendre, apprendre et on ne peut pas √† la fois √™tre n√©gligent dans la forme et profond√©ment convaincant dans le fond!
Pour le vivre au quotidien dans le boulot, je t'assure que si tu veux que je me concentre sur le fond, travaille la forme et offre moi un truc o√Ļ je vais me plonger √† 200%! et je ne suis pas une exception!


Non pas par accident, mais pas par évidence qualitative ou non qualitative. Ce qui signifie qu'on peut donner sa chance à un vigneron qui pense que tel ou tel cépage planté à un endroit bien précis pourrait donner sinon un grand vin au moins un vin de grande qualité...

Mais on donne sa chance à chacun! on déguste à l'aveugle et on commente les verre et non les étiquettes! Maintenant tu es depuis quelques mois dans un trip cépage/assemblages improbables (CDP100 Cinsault, cépages oubliés, etc...), et c'est une quête que je ne partage pas!
Il est bien que des domaines redonnent leur chance à ces cépages mais qu'ils fassent un bon vin, le fasse découvrir et on en reparle!
Là, on fait tout à l'envers, on communique sur le cépage et le supposé grand vin à venir et on espère y amener le public!

Tous les consommateurs ne sont pas nuls...
Certains c√©pages sans √™tre inint√©ressants n'en sont pas moins plus difficiles, moins qualitatifs, moins expressifs, plus fragiles, plus sujets √† maladie et ont pouss√©s les anciens √† les mettre de cot√©! Faut il le regretter? Je n'en suis pas s√Ľr!
Le mauvais cépage au mauvais endroit ou au mauvais moment, ça existe aussi!



Quand le gars du coteau du Gier parle de leur souhait de faire quelque chose pour se différencier des coteaux du lyonnais ou du Beaujolais, il ne cherche pas à faire le meilleur, il cherche un axe de communication autour de son travail! c'est respectable mais pas notre problème ni l'objet de notre forum


Bien là tu fais un procès d'intention. Qu'il veuille se différencier ( trouver une identité a été le terme employé ) peut s'apparenter à un positionnement marketing mais en aucun cas cela signifie qu'il ne désire pas faire au plus qualitatif. Tout comme Nicolas Gonin, il parle de son Persan mais à une gamme variée de cépages plus "classiques".

Lis ma réponse précédente!
tout est fait à l'envers!
Et pourquoi un grand Gamay ou une grande syrah ne naitrait pas sur ces terres? Parce qu'en terme de marketing, ce n'était pas assez porteur!

Enfin, on a le droit, Vincent, d'esp√©rer go√Ľter √† de grands vins issus de c√©pages mis sur la touche...et d'en parler sur ce forum. Puisque si on en parle pas, on aura pas ( moins ) l'occasion d'en go√Ľter et d'en retranscrire la robe-nez-bouche. Et c'est bien l√† l'essentiel, je te rejoins, go√Ľter le vin et en juger de son plaisir et qualit√© avec nos petits ou grands moyens.


ok mais commençons par le commencement!
tu trouves les vins de cépages, tu les goutes, tu sélectionnes les meilleurs et on se fait une dégustation!
BAREME DE NOTATION 19+ √Ä 20:MYTHIQUE 18+ √Ä 19:EXCEPTIONNEL 17+ √Ä 18:TR√ąS GRAND VIN 16+ √Ä 17:GRAND VIN 15+ √Ä 16:TR√ąS BON VIN 13+ √Ä 15:BON VIN 11+√Ä 13:MOYEN 10 √Ä 11:FAIBLE <10:D√ČFECTUEUX
en dessous de 16, je n'achète pas! il y a si bon ailleurs!
Vincent Ravenne
 
Messages: 8706
Inscrit le: Ven 26 Oct 2007 07:32
Localisation: Entre Béarn et Bigorre

Re: Grands vins et cépages rares-oubliés-anciens-méconnus

Messagepar Didier » Sam 15 Nov 2014 21:59

Vincent Ravenne a écrit:Nous, on boit, on achète le produit fini et on dit ce qu'on en pense là être est l'objet de notre forum


N'est-ce pas un peu réducteur cela Vincent?
Si tel est le cas il faut supprimer plusieurs rubriques. ;)
:tchin:
Didier

"Si tu veux conna√ģtre quelqu'un n'√©coute pas ce qu'il te dit mais regarde ce qu'il fait" Dalai Lama
Avatar de l’utilisateur
Didier
 
Messages: 4864
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 14:10

Re: Grands vins et cépages rares-oubliés-anciens-méconnus

Messagepar Vincent Ravenne » Sam 15 Nov 2014 23:04

Tu es administrateur Didier, un clic et la rubrique disparait! ;)

Sérieusement, j'ai un grand respect pour la passion de ces vignerons, pour leur souhait de faire bon!
J'ai regretté terriblement le manque de préparation de ces interventions ou un support vidéo, un bon powerpoint aurait permis de rendre la chose vivante!

Maintenant, en restant sérieux, je me contre fiche du cépage utilisé, je veux que le vin soit bon.

Tu as envie de boire une Crutubule rousse de 2009, une alantine vieille vigne, un pinot macar√© de provence... Moi non, je veux boire le vin que tu as bu la semaine pass√©e o√Ļ tu as pris du plaisir!
Voilà mon propos et voila à mon sens l’objet de BDE ;)

A bient√īt mon ami

Vincent
BAREME DE NOTATION 19+ √Ä 20:MYTHIQUE 18+ √Ä 19:EXCEPTIONNEL 17+ √Ä 18:TR√ąS GRAND VIN 16+ √Ä 17:GRAND VIN 15+ √Ä 16:TR√ąS BON VIN 13+ √Ä 15:BON VIN 11+√Ä 13:MOYEN 10 √Ä 11:FAIBLE <10:D√ČFECTUEUX
en dessous de 16, je n'achète pas! il y a si bon ailleurs!
Vincent Ravenne
 
Messages: 8706
Inscrit le: Ven 26 Oct 2007 07:32
Localisation: Entre Béarn et Bigorre

Re: Grands vins et cépages rares-oubliés-anciens-méconnus

Messagepar Didier » Sam 15 Nov 2014 23:33

Mais Vincent il est bien évident que tout le monde veut boire bon... ;) ; nous sommes tous en phase là-dessus. :D

L'exemple que cite Christophe est sans doute un bon exemple en parlant du Vidal.

Et puis l'élitisme tant au niveau humain qu'au niveau des cépages ou des espèces animales ou végétales conduit à l’appauvrissement du bien public. Il y a de superbes vins parfaitement identifiés, nés de grands cépages reconnus... Et il y a ce qui peut aussi exister, s'améliorer, être mieux vinifié pour être meilleur et plaire à un public respectable.

Tiens un exemple: "Le carignan", bien conduit par de grands vignerons m√©ridionaux peut donner des vins qui a d√©faut d'√™tre de grands vins sont des vins aromatiques, diff√©rents, plaisants, qui m√©ritent toute leur place dans le monde du vin et que j'aime . Autre exemple,le Tressalier √† St-Pour√ßain est un c√©page qui mari√© au Chardonnay donne des vins qui m√©ritent d'√™tre go√Ľt√©s et donnent indiscutablement du plaisir lorsque le vigneron est √† la hauteur... Ce serait dommage quand m√™me qu'il n'existe plus... Et on pourrait citer aussi un autre exemple: Le pineau d'Aunis mis en valeur dans la cuv√©e "Rouge-Gorge" du Domaine de Bellivi√®re est un beau c√©page qu'il serait dommage de voir dispara√ģtre... Je suis sur qu'en cherchant bien on en ferait un catalogue.

Bien sur ce ne sera pas un Chambolle "Les Cras" 2009 de chez ROUMIER... :good: :cdc: Mais pour apprécier ce genre de grand vin il faut aussi une bonne compagnie, une complicité, un contexte, tout ce qui ce soir là était réuni pour rendre le moment inoubliable...

A ta santé mon ami.

:tchin:
Didier

"Si tu veux conna√ģtre quelqu'un n'√©coute pas ce qu'il te dit mais regarde ce qu'il fait" Dalai Lama
Avatar de l’utilisateur
Didier
 
Messages: 4864
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 14:10

Re: Grands vins et cépages rares-oubliés-anciens-méconnus

Messagepar EricC » Sam 15 Nov 2014 23:51

Vincent Ravenne a écrit:(...) un bon powerpoint aurait permis de rendre la chose vivante!



Mbeeep ! Segmentation fault (core dumped)
Edit : pour ceux qui ne l'ont jamais lu : http://pauillac.inria.fr/~weis/info/haladjian.pdf

Eric
EricC
 
Messages: 1272
Inscrit le: Mar 4 Sep 2012 12:51


Retour vers Divers

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité