Index du forum Les rubriques Bordeaux Les Primeurs

Primeurs 2017

Messagepar Hugo B. » Mar 3 Avr 2018 21:25

Je démarre ce topic car les dégustations primeurs ont débuté dans le Bordelais.

Après la doublette de "millésimes du siècle" encensée par la presse et la critique que nous réserve ce millésime frappé par le gel ?

Pour ma part je vais faire quelques achats bien ciblés étant donné que 2017 est le millésime de naissance de ma fille. J'espère donc trouver quelques vins de (grande) garde à tarifs "raisonnables" dans ce millésime. Si certains parmis vous font les dégustations primeurs je serai volontier prenneur de vos conseils :D

J'ai pu lire les premiers commentaires de James Suckling disant que les vins de Margaux dégustés étaient meilleurs que prévus, en tout cas pour les grands châteaux tels que Prieuré Lichine. Il met surtout en avant Palmer ("exceptionnel pour le millésime") et Vieux Chateau Certan ("peut-être le vin du millésime").

Quelques notes que j'essairai de mettre à jour régulièrement :

Figeac 95-96 " Corsé, très serré et concentré. Juteux et délicieux"

Au plaisir d'échanger :tchin:
Hugo B.
 
Messages: 104
Inscrit le: Lun 5 Fév 2018 20:56
Localisation: Schweinfurt

Re: Primeurs 2017

Messagepar Hugo B. » Mer 4 Avr 2018 15:58

Première sortie Chateau Guiraud 2017.

Comme l'an dernier Guiraud fait le choix de sortir son vin avant la semaine des primeurs.
Légère augmentation du prix : 36,95 € HT contre 35,50 € HT en 2015 et 2016 (en gros +4%).
Est-ce la confirmation de la réussite des grands sauternes dans ce millésime ?
Hugo B.
 
Messages: 104
Inscrit le: Lun 5 Fév 2018 20:56
Localisation: Schweinfurt

Re: Primeurs 2017

Messagepar Hugo B. » Ven 6 Avr 2018 09:03

Les 4 vins du millésime selon J.M Quarin (97/100, un peu faiblichon pour certains :D ) dont un "outsider" qui continue de monter dans les Graves.

Ausone 2017 : 18,5/97
Cheval Blanc 2017 : 18,5/97
Lafleur 2017 : 18,5/97
Carmes Haut-Brion : 18.5/97

Pour relayer un article en acces libre :

Bordeaux rouge 2017 en primeur : les bonnes surprises auxquelles je ne m'attendais pas

Depuis Bordeaux, j'ai suivi le cycle végétatif en direct. Cet hiver, j'ai dégusté les lots séparés d'une vingtaine de propriétés, de la plus simple à la plus réputée. Un premier bilan s'est imposé : des résultats irréguliers (il n'existe pas le 2017 mais les 2017) et aucune saveur verte détectée. La présence de cette dernière aurait été le signe d'absence de maturité, de tanins durs et de corps maigres.

Aujourd'hui je viens de finir deux semaines passionnantes de dégustation de plus de 300 vins. Voici les résultats :
- les vins rouges sont très colorés.
- les nez se présentent fruités, précis, assez souvent purs, sans verdeur et complexes pour les meilleurs vins.

Première surprise
Les entrées en bouche étonnent par leur douceur. Je ne m'y attendais pas !
Cette sucrosité induira des vins très plaisants à boire, y compris jeunes. Elle est d'autant plus remarquable qu'elle ne vient pas de taux d'alcool élevé. En effet les degrés se situent autour de 13. Elle ne provient pas non plus de Ph plus haut que la moyenne. C'est une caractéristique de l'année qu'il faut imputer à la sécheresse de l'été, comme en 2016.

- Milieux de bouche et finales : l'espace où les vins varient en qualité.
Nombre d'entre eux présentent un milieu de bouche faible et chutent en finale.
On peut accuser mille circonstances : le manque de chaleur ressentie de l'été (vrai pour juillet, mais pas pour août, vrai pour septembre), la pluie de septembre (dans la norme, mais très inégalement répartie) , l'excès de production, l'absence de saignées pour compenser la perte en volume due au gel, le manque de savoir-faire dans la construction des assemblages, un équilibre difficile à trouver avec le vin de presse etc...

Seconde surprise
Des vins se révèlent bien construits en milieu de bouche et en finale. Pour eux mes notes sont élevées et au niveau de 2014 - 2015. Pourquoi ?
2017 est un millésime précoce. Il faut chercher les clés de la qualité dans la sécheresse de l'hiver, l'homogénéité de la floraison, la sécheresse de l'été, la contrainte hydrique forte en particulier sur les sols précoces et enfin dans le travail des hommes.

Troisième surprise
Dans les collines de la rive droite, certains crus possèdent des vignes en haut des coteaux, au milieu ou en bas. Le bas, souvent moins bon, a gelé. Du coup, l'assemblage ne retient que le meilleur de la propriété. Et le profil gustatif change. On obtient des vins à l'expression inconnue jusqu'alors, plus profonde, plus enthousiasmante.

Le profil des vins rouges
2017 est un millésime océanique frais, mais sans verdeur et sans dureté tanique. Les meilleures structures sont toutes plus élancées que larges, plutôt aromatiques, très fruitées avec du fondant et de la chair, mais sans effet démonstratif de puissance. Le type même de millésime que l'élevage sanctifiera. D'ores et déjà, il convient parfaitement aux crus dont c'est naturellement le style. Les meilleurs vins s'étirent en finale s'appuyant majoritairement sur la réussite du bouchet (cabernet franc bordelais de haut vol), du cabernet sauvignon et du petit verdot.

Le fonctionnement du marché bordelais s'adossant sur un point de vue moyen, les meilleurs 2017 devraient voir leurs prix baisser et gagner un statut d'outsider : vin dont le goût est supérieur à ce que l'étiquette (ici le millésime) laisse paraître. Une appellation en particulier présente d'insolentes réussites.
Dernière édition par Hugo B. le Ven 6 Avr 2018 10:37, édité 1 fois au total.
Hugo B.
 
Messages: 104
Inscrit le: Lun 5 Fév 2018 20:56
Localisation: Schweinfurt

Re: Primeurs 2017

Messagepar Vincent Ravenne » Ven 6 Avr 2018 09:31

ouaip

mais ça reste JM Quarin

:wineglass:
BAREME DE NOTATION 19+ À 20:MYTHIQUE 18+ À 19:EXCEPTIONNEL 17+ À 18:TRÈS GRAND VIN 16+ À 17:GRAND VIN 15+ À 16:TRÈS BON VIN 13+ À 15:BON VIN 11+À 13:MOYEN 10 À 11:FAIBLE <10:DÉFECTUEUX
en dessous de 16, je n'achète pas! il y a si bon ailleurs!
Vincent Ravenne
 
Messages: 8705
Inscrit le: Ven 26 Oct 2007 07:32
Localisation: Entre Béarn et Bigorre

Re: Primeurs 2017

Messagepar Hugo B. » Ven 6 Avr 2018 10:21

Effectivement et que valait-il ce jour là :drunk:
Je me considère encore comme débutant dans le Bordeaux et fait plus confiance en ma famille qu'aux critiques "pros".
Hugo B.
 
Messages: 104
Inscrit le: Lun 5 Fév 2018 20:56
Localisation: Schweinfurt

Re: Primeurs 2017

Messagepar Lalex » Ven 6 Avr 2018 11:58

.
Primeurs 2017 : Florence Cathiard : "Un grand millésime pour les Pessac blancs"
La propriétaire du Château Smith Haut Lafitte analyse les caractéristiques du nouveau millésime sur l’appellation Pessac-Léognan



Le Figaro Vin - Quels événements climatiques ont marqué l’année 2017 au sein de l’appellation Pessac-Léognan ?
Florence Cathiard
- Nous avons eu un hiver froid et sec et un débourrement précoce. Nous étions ravis, car la configuration est idéale. Puis l’épisode de gel du 27 avril est arrivé. Les propriétés ont été touchées de façon très éclectique.

LFV - Quels terroirs ont le plus souffert du gel sur l’appellation ?
FC
- Les crus classés de Graves sont situés sur de très anciens terroirs (en 2015, nous avons fêté les 650 ans des nôtres), ils ont été moins impactés que les Pessac-Léognan. Les anciens devaient bien calculer les choses car les grands terroirs ont été peu touchés. Ce sont les terroirs les plus récents qui ont le plus souffert du gel.

LFV - Comment se sont déroulées les vendanges ?
FC
- Pour les vendanges des rouges, qui ont lieu fin septembre, les pluies ont compliqué les choses et il a fallu être très réactifs, et vendanger entre les gouttes. Nous sommes avantagés par notre proximité à Bordeaux : c’est plus facile de mobiliser les vendangeurs, cela nous rend flexibles. Nous avons fini les vendanges le 29 septembre avant les grosses pluies d’octobre. Pour les blancs, nous avons bénéficié d’un bel été. Les vendanges des raisins blancs ont été précoces et précises ; le 9 septembre, avant les pluies, c’était plié.

LFV - Cela explique-t-il la qualité des blancs cette année ?
FC
- Oui, en partie. Nos blancs sont magnifiques cette année. Cela vaut pour l’appellation ; le domaine de Chevalier, le château Pape Clément ou encore Haut-Brion ont fait de très grands blancs.

LFV - Pour les rouges, comment définiriez-vous le style du millésime ?
FC
- C’est un beau Bordeaux, classique, élégant et digeste. Il a plus de finale que d’attaque, le fruit domine le bois. C’est là où nous nous différencions des vins du nouveau monde.

LFV - Comment placeriez-vous le millésime 2017 par rapport aux millésimes précédents ?
FC
- Il est meilleur que le 2014 mais pas au niveau de 2015 ou de 2016 - mais quand même pas loin pour ceux qui ont eu de la chance avec le climat et qui ont bien vinifié par la suite. La malédiction n’est pas vraie pour tous les millésimes en "7" ; 2007 était excellent et 2017 est encore meilleur. Le potentiel de garde sera globalement un peu moindre que celui du millésime 2016 mais il y a de très beaux vins, qui seront sans doute moins chers qu’aux deux millésimes précédents, même si certains peuvent jouer sur le marketing de la rareté.

LFV - Comment s’y retrouver dans l’offre hétérogène de l’année ?
FC
- C’est un millésime où la dégustation prend toute son importance, car chez les petits comme chez les grands, tous ne s’en sortent pas de la même façon. Ca va être l’année des négociants, des importateurs et des critiques : c’est important d’avoir des avis indépendants. D’ailleurs, les dégustateurs qui se déplacent cette année pour les primeurs sont plus nombreux que l’année dernière.



avis-vin.lefigaro.fr


Alex,
Lalex
 
Messages: 2241
Inscrit le: Ven 7 Sep 2012 10:47
Localisation: Ile-de-France (91)

Re: Primeurs 2017

Messagepar vinosophe » Ven 6 Avr 2018 15:51

Je vais essayer de faire un tour dans le libournais lundi et mardi...

On verra sur place ;)
CHRISTOPHE
vinosophe
 
Messages: 3860
Inscrit le: Ven 19 Oct 2007 22:38
Localisation: BOURG en Gironde

Re: Primeurs 2017

Messagepar Hugo B. » Ven 6 Avr 2018 20:40

Si tu peux goûter ou avoir des échos sur Beauséjour Duffau-Lagarosse et Pavie-Macquin je suis intéressé par un retour ;)
Hugo B.
 
Messages: 104
Inscrit le: Lun 5 Fév 2018 20:56
Localisation: Schweinfurt

Re: Primeurs 2017

Messagepar Hugo B. » Lun 9 Avr 2018 08:18

Un article du winespectator (en anglais) à propos de Petrus, Vieux Château Certan et Le Pin 2017.

http://www.winespectator.com/blogs/show/id/2017-Bordeaux-Barrel-Tastings-Blog-Petrus-Pin-Vieux-Chateau-Certan

VCC semble intéressant mais à quel prix et quel potentiel de garde...
Hugo B.
 
Messages: 104
Inscrit le: Lun 5 Fév 2018 20:56
Localisation: Schweinfurt

Re: Primeurs 2017

Messagepar vinosophe » Lun 9 Avr 2018 20:41

Pour répondre brièvement à Hugo, alors que le niveau des Bordeaux rouges 2017 me semble assez moyen et surtout très hétérogène, mes deux meilleures notes de ST Émilion furent justement...PAVIE MACQUIN et BEAUSEJOUR DUFFAU, les seuls vins notés 17/20!!!

Euh...juste derrière un exceptionnel CHEVAL BLanc 2017 tout de même (17.50+) :good:

Bien cordialement
CHRISTOPHE
vinosophe
 
Messages: 3860
Inscrit le: Ven 19 Oct 2007 22:38
Localisation: BOURG en Gironde

Re: Primeurs 2017

Messagepar Hugo B. » Lun 9 Avr 2018 21:45

Merci beaucoup pour ton retour Christophe qui me conforte dans mes choix :good:
Du coup j'hésite entre moitié-moitié ou uniquement beauséjour car il sera, je pense, plus dur à trouver par la suite.
Quel potentiel de garde leur donnes-tu ?

As-tu aussi pu goûter les Margaux ? Ca semble une année faible pour l'appelation mais j'aimerais quand même rentrer un château, surement d'Issan ou Rauzan-Ségla.
Hugo B.
 
Messages: 104
Inscrit le: Lun 5 Fév 2018 20:56
Localisation: Schweinfurt

Re: Primeurs 2017

Messagepar Hugo B. » Mar 10 Avr 2018 21:16

Ariane Khaida : « Le meilleur des millésimes en 7 depuis 1947 »

https://www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribution/0301524877386-ariane-khaida-ariane-khaida-le-meilleur-des-millesimes-en-7-depuis-1947-2167579.php

Ariane nous explique qu'elle a peur des taux de change pour la vente des vins, nous dit difficilement que le millésime est inférieur à 2015-2016 mais que pour les prix... il semble qu'ils pourraient rester stables.
Je vois mal la majorité des consommateurs accepter de payer les 2017 au prix des 2016 (qui pour beaucoup étaient déjà plus élevés que les 2015).
Hugo B.
 
Messages: 104
Inscrit le: Lun 5 Fév 2018 20:56
Localisation: Schweinfurt

Re: Primeurs 2017

Messagepar vinosophe » Mer 11 Avr 2018 08:31

Pour répondre à Hugo, les 2 ST Émilion 2017 sont intéressants, Pavie Macquin est plus flatteur actuellement, beau séjour duffau me semble plus puissant et aura un potentiel de garde plus important A mon avis , 10 A 15 ans sans problème...

Quant aux MARGAUX j'en ai goûté très peu...et rien de passionnant à vrai dire...mais palmer et CHATEAU MARGAUX sont paraît-il excellents... ;)

Bien cordialement
CHRISTOPHE
vinosophe
 
Messages: 3860
Inscrit le: Ven 19 Oct 2007 22:38
Localisation: BOURG en Gironde

Re: Primeurs 2017

Messagepar Hugo B. » Mer 11 Avr 2018 09:02

Merci pour les précisions.
Palmer et Margaux peuvent être excellents mais carrément hors budget si je veux encaver sur plusieurs appellations...
Y a t'il selon toi une appellation qui sort du lot cette année ? Par curiosité as-tu goûté chateau Canon sur St-Emilion ?
Hugo B.
 
Messages: 104
Inscrit le: Lun 5 Fév 2018 20:56
Localisation: Schweinfurt

Re: Primeurs 2017

Messagepar Vitis Concilium » Mer 11 Avr 2018 10:14

Quid de Chevalier rouge (Pessac) et Malescot St. Ex (Margaux)?

James Suckling leur a attribué respectivement 93-94 et 95-96.
Arnaud - Vitis Concilium
Avatar de l’utilisateur
Vitis Concilium
 
Messages: 175
Inscrit le: Mar 26 Juin 2012 16:47
Localisation: Paris

Re: Primeurs 2017

Messagepar vinosophe » Mer 11 Avr 2018 12:00

Pas goûté canon...ni malescot ;) chevalier rouge 16+ ...rien d'exceptionnel pour moî ;)

Cordialement
CHRISTOPHE
vinosophe
 
Messages: 3860
Inscrit le: Ven 19 Oct 2007 22:38
Localisation: BOURG en Gironde

Re: Primeurs 2017

Messagepar thib88 » Mer 11 Avr 2018 12:12

En Margaux quelqu'un a-t-il des news de Dauzac ?
A la recherche du flacon perdu...
thib88
 
Messages: 337
Inscrit le: Mar 28 Mai 2013 16:09
Localisation: Vosges

Re: Primeurs 2017

Messagepar Hugo B. » Mer 11 Avr 2018 13:21

Pape Clément semble bien se classer pour le moment (Suckling le met au niveau de HB et MHB). Pour Carmes c'est plus mitigé, encensé par Quarin il n'obtient que 89-92 de la part de wine spectator.
Sur Pauillac Haut-Bages Libéral pourrait-être un bon rapport Q/P. Je pense prendre quelques Pichon Baron ou Comtesse, si quelqu'un a des retours dessus n'hésitez pas !
Sur St-Estèphe Calon Ségur semble pour le moment en dessous de Montrose et Cos d'Estournel. Cette appellation semble particulièrement hétérogène.
St-Julien semble avoir le plus de régularité avec en tête de file Ducru Beaucaillou et les 3 Léoville.
À margaux les meilleures réussites d'après la critique encore accessibles semblent être Malescot et Rauzan-Ségla.

Sinon quelques infos sur Canon 2017 (96 par Quarin, dans son top 15)

http://www.winespectator.com/blogs/show/id/2017-Bordeaux-Barrel-Tastings-Blog-Canon-Berliquet

Le château semble avoir été peu impacté par le froid et les volumes sortis sont à peu près les mêmes que pour 2015-2016. Mais quid du prix ?
Hugo B.
 
Messages: 104
Inscrit le: Lun 5 Fév 2018 20:56
Localisation: Schweinfurt

Re: Primeurs 2017

Messagepar Hugo B. » Sam 14 Avr 2018 21:14

Quelques informations sur les grands St-Estèphe

http://www.winespectator.com/blogs/show/id/2017-Bordeaux-Barrel-Tastings-Blog-Cos-Estournel-Calon-Segur-Montrose

Je me tate entre Cos et Montrose pour ma petite... j'ai l'impression aux vues des proportions de cabernets utilisées dans les assemblages que Montrose tiendra mieux la distance mais mes meilleurs souvenirs sont pour Cos.
Hugo B.
 
Messages: 104
Inscrit le: Lun 5 Fév 2018 20:56
Localisation: Schweinfurt

Re: Primeurs 2017

Messagepar Thierry Debaisieux » Dim 15 Avr 2018 19:38

Un choix difficile, effectivement, Hugo.
Subjectivement, je préfère Cos, moi aussi.
Mais, objectivement:
-ils étaient admirables les Montrose 1970 et 1975.
-par contre Cos d'Estournel dominait en 1982 et 1985. Montrose avait voulu produire des vins à boire plus rapidement et le résultat n'a pas été au rendez-vous.
-en 1986, j'ai constaté des différences de bouteilles importantes dans les deux Châteaux. Difficile de trancher. (Vincent, notre Président doit se souvenir de deux Cos d'Estournel ouverts en son honneur lors d'un de ses (trop rares) passages à la maison et que l'évier a dégusté.)
-en 1988, je n'ai jamais aimé Montrose, jeune ou vieux, mais j'ai adoré Cos.
-en 1989, Montrose dominait superbement (j'ai toujours préféré ce 1989 au 1990). Une bouteille sublime, comme le 1970.
-en 1990, je suis un des rares à préférer Cos au Montrose 100/100 Parker mais trop riche pour moi.
-en 1991, Cos est splendide.
J'arrête car on part sur une recherche de vins de longue garde ;)
Bien cordialement,
Thierry Debaisieux
Thierry Debaisieux
 
Messages: 5373
Inscrit le: Mer 24 Oct 2007 21:50
Localisation: Nord (Flandre)

Suivant

Retour vers Les Primeurs

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité